L’ardeur

au rougeoiement du premier jour

j’ai goûté

dans le creux de mes mains

jointes pour la cueillir

l’eau pourpre de l’horizon

 

elle a coulé contre mes lèvres

réveillant peu à peu

l’ardeur

 

mais dans la cuisine

seulement peuplée de notre discrétion

était encore tapie

la nuit

21 commentaires sur “L’ardeur

  1. Quel plaisir de te lire à nouveau ! C’et magnifique ! Je t’ai imaginée pieds nus, avancer à pas feutrés dans cette cuisine, et te tenir sur leurs pointes pour cueillir « l’eau pourpre de l’horizon ».
    Je m’en veux toujours d’être aussi irrégulière. J’ai été longtemps absente, ton billet date de septembre et je ne sais si tu auras connaissance de mon commentaire, mais je te souhaite une belle journée !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s