mais je préfère

(J’ai lu quelque part quelque chose, je ne sais plus où, je ne sais plus quoi – et je ne sais plus pourquoi j’écris cela, mais cela faisait longtemps que je voulais.)

céder à la contemplation

laisser le monde exister

sans moi

corrosif – on l’est tous les jours

en respirant

il est d’ailleurs à peu près sûr

qu’on a tout dévoré

alors pourquoi devrais-je mordre

aussi avec les mots (qui n’ont rien demandé, soit dit en passant)

je cède encore

à la dentelle que l’hiver a posé sur les arbres

à la nuit – cet immense cliché

au silence

je les laisse

prendre toute la place

ils sont bien plus beaux que moi

céder à la contemplation

c’est faire de la poésie démodée

en moins bien

mais je préfère

14 commentaires sur “mais je préfère

    1. Mon cher M. Paresseux! Je te souhaite une année paresseuse au possible, à ta façon – c’est à dire, créative et drôle, légère et juste, plaisante, fédératrice, amicale. On s’écrirait pas bientôt quelque lettres mystère pour une bande de loustics en folie – et trop mignons? Genre fin d’année (après l’agreg’, avant les vacances?)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s