Si j’étais toi

L'Etoile

 

Si j’étais toi, disait-elle et ses yeux roulaient

Et ses cheveux  étaient noirs et fous sous la tente,

Au fond de la grande fête aux illusions

Données pour quelques sous aux enfants éblouis.

 

Éboulis de la ville et tristes macadams

S’éclipsaient sous les cieux roses et faux des forains

Âpres à gagner les deniers sonnant l’oubli

Qu’ils savaient vendre  et moi, j’écoutais la diseuse

De ma bonne aventure, sous la tente baignée

De l’ombre des mystères et des étoffes rouges

Où couraient à l’envi des fils d’or et de feu.

 

Si j’étais toi, disait-elle et ses yeux roulaient

Et ses cheveux étaient noirs et fous sous la tente.

Des dix conseils qu’elle me  donna je n’ai gardé

Que l’odeur de l’encens et mes rêves pendus

A ses longs doigts qui m’ont tendu comme un présent

Sacré la fausse étoile aux cheveux blonds privés

De vent.  Et la carte vieillit dans un tiroir,

Écornée de mémoire et patinée d’enfance.

 


Écrit pour l’agenda ironique de janvier, organisée par Victorhugotte, au delà de l’océan.

Si J’étais toi, devait dire l’arcane dix-sept. La mienne ne dit pas grand chose que des souvenirs.

 

 

19 commentaires sur “Si j’étais toi

  1. Bravo !! Tout y est, les sons, les goûts et les couleurs de la fête foraine, les flonflons, magie et superstitions à la barbapapa bien ficelés et empaquetés de papier coloré, les espoirs et les attentes secrets. Un joli trésor dans une boite de souvenirs. J’adore le rythme, les répétitions en forme de manège. Très bon !

    Aimé par 1 personne

      1. Je survis ! 😉 Mais je ne vais pas fort, et les évènements subis l’an dernier se répercutent. Je fais mon possible pour remonter la pente mais je suis en apnée avec la maladie de mon fils… voilà…le dimanche est plus calme, je peux fouiner sur mes blogs préférés, je t’embrasse♥

        Aimé par 2 personnes

  2. J’imagine comme ces mois doivent être terribles. J’espère que les médecins vous encouragent et s’occupent bien de ton fils. Je suis à ton côté par la pensée, au delà des écrans qui nous relient. Cela me fait plaisir de te voir passer prendre comme un café virtuel par chez moi 😉 Je t’embrasse aussi. ❤

    J'aime

    1. Anne, cette nouvelle est terrible et bouleverse. Toutes les phrases dites semblent bien impuissantes à soulager une telle douleur. Je t’envoie ma compassion amicale et sincère. Je voudrais que ces mots soient un bras qui t’entoure les épaules et le coeur.
      Merci d’être venue, je t’embrasse bien fort.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s